Il était une grange en Ariège... qui avait besoin d'un ravalement de façade.
Il était une grange en Ariège… qui avait besoin d’un ravalement de façade.

Une dose de chaux, trois de sable et un peu d’eau. La recette est simple, le chantier, moins. Un gros chantier qui nous aura pris plusieurs mois, entrecoupé de pauses pour refaire la toiture, aménager l’intérieur….

Une taloche dans une main, une truelle (langue de chat) dans l’autre, on pousse la chaux au fond des trous pour les reboucher.

Épreuve de voltige pour le pignon.
Épreuve de voltige pour le pignon.

12-24 heures après, il faut brosser les joints pour les lisser. Parfois trop secs, les joints sont très durs à brosser. A deux, on fait une quinzaine de mètre quarré par jour, puis le lendemain, brossage.

Une fois fini, le résultat est esthétique et isolant.
Une fois fini, le résultat est esthétique et isolant.

C’est un chantier que l’on a fait petit à petit, au gré de nos motivations, remontant chaque mois un peu plus de sable et de chaux de la vallée. Il faut compter quelques centaines d’euros tout de même.

Catégories : Rénovations

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *